François BESENÇON Président de Publicité Suisse

François BESENÇON Président de Publicité Suisse

Dimanche, octobre 7th, 2012

Publicité Romande est devenue Publicité Suisse il y a maintenant quelque mois.
Pourquoi ce changement ? D’abord, il faut constater que dans une industrie publicitaire toujours plus globalisée et régie avant tout par des initiatives politiques et législatives prises au niveau national, il était impératif que notre industrie puisse parler d’une seule voix. La plupart des branches professionnelles se sont structurées ainsi et nous étions, même au sein de notre famille l’une des rares branches à ne pas avoir encore fait ce pas.
D’autre part, il fallait se poser la question de savoir comment la Suisse romande, dont le marché est différemment structuré de celui de la Suisse alémanique en général et de Zürich en particulier peut faire valoir au mieux ses positions. Là aussi, la réponse est claire, une structure telle que celle adoptée offre de meilleures garanties et éviter l’isolement auquel était sans doute vouée l’ancienne FRP.
En pratique, la ligne politique des deux associations est définie par un comité constitué paritairement de représentants de Publicité Suisse et de Schweizer Werbung. 2 voeux pour le futur : D’abord que les 2 associations indépendantes que sont SW, Schweizer Werbung et PS, Publicité Suisse s’entendent pour la défense de l’offre publicitaire en Suisse plutôt que la défense des positions acquises de leurs membres. La mue nécessaire de notre branche doit se faire au travers de l’innovation, de l’audace, de l’intégration des nouvelles technologies, des nouveaux métiers, des nouveaux personnels et pas dans la frilosité du maintien de l’existant. Deuxièmement, arrêter d’opposer les représentants de l’industrie publicitaire classique de ceux de l’industrie digitale. Il n’y a pas 2 façons de concevoir des actions de communication, mais une seule nécessité d’aborder les défis avec une vision à 360 degrés.

François
BESENÇON
Président de
Publicité Suisse

Les commentaires sont fermés.